Le quart d’heure Nicky Minaj ou la féminité en péril.

sexist22

_

La féminité en péril?

Le monde en veut aux femmes d’être des femmes et il lui fait bien sentir.

Bon déjà dans l’histoire, avoir le droit à une éducation équivalente à celle des hommes c’était loin d’être gagné, parce qu’avant le 20eme siècle, l’éducation des filles était confiée aux institutions religieuses. Il fallait bien leur apprendre à devenir de bonnes usines à bébés, avec un balai greffé dans la main droite et un gant de cuisine dans la gauche.

Toujours en Histoire, je regardais un documentaire sur les femmes qui ont régné sur Versailles et qui avaient une grande influence sur le roi. Si j’ai bien suivi le documentaire, il y aurait eu Madame de Montespan et Madame de Maintenon pour Louis XIV et Madame de Pompadour et la Comtesse du Barry pour Louis XV. On a eu beau me répéter pendant tout le documentaire que ces femmes étaient très intelligentes, la seule chose qui m’a vraiment frappé c’est que ces femmes étaient toutes des favorites du roi (moi qui pensais que c’étaient les reines qui avaient régné sur Versailles), donc même à l’époque, pour avoir l’attention d’un homme il fallait que la sexualité entre en ligne de compte.

Je vous passe les années 60 et les bûchers de soutiens gorge (je sens que ça ferait trop) et passons directement à ce qui rythme la vie d’une femme.

Petite tu joues à la Barbie et tu portes du rose, bah oui! T’es une fille quoi! Il n’y a qu’à voir les rayons jouets, même aujourd’hui, les petites filles jouent à la caissière, au poupon, à faire le ménage comme maman…pendant que les garçons ont des soldats pour éliminer les méchants, des voitures parce qu’il faut bien développer un besoin inutile dés l’enfance et des faux téléphones mobiles pour jouer à l’homme d’affaires comme papa.

Adolescente, outre les changements de ton corps et tes hémorragies mensuelles, il faut compter avec l’image des femmes dans la société et plus particulièrement dans les médias, le cinéma, la musique…parce qu’à l’adolescence on s’identifie beaucoup et on a besoin d’un modèle…et là, ça va être le quart d’heure Nicky Minaj.

Le quart d’heure Nicky Minaj

J’ai découvert cette femme il y a à peu près deux ans et je dois dire que même Rihanna qui, soyons honnêtes, n’œuvre pas pour la bonne image des femmes, m’a semblé être un bisounours de l’exhibition sexuelle à côté.

Pour illustrer mes propos, j’ai choisi une chanson (et le clip qui va avec) de Nicky Minaj « Anaconda ». 513 millions de vues sur Youtube (mais moi c’est pour la bonne cause), j’ai peut être l’esprit mal placé, mais je doute qu’on parle beaucoup du serpent des marécages d’Afrique du Sud dans la chanson mais dans le doute, tentons une traduction.

La première phrase de cette chanson très poétique est la suivante « Mon anaconda n’en veut pas à moins que ça soit bien gros ». Pas assez imagé, on peut encore pensé que Nicky a un serpent qui a très faim et qui veut un gros repas.

Premier couplet :

« J’avais un copain qui s’appelait Troy et qui habitait à Détroit

C’était un gros dealer, il se faisait du fric

Il a eu des démêlés avec la loi mais il vit dans un

palace

Il m’a acheté du Alexander McQueen, il me gardait bien

habillée

Maintenant ça devient sérieux, un flingue dans mon sac, je

suis venue pour tuer

Qui va y passer en premier ? Ils vont finir sous terre

Là je plane, j’ai seulement prit la moitié d’une pilule

Je suis sur un vrai bail »

Bon là pas trop de doute. Soit Nicky se fait entretenir par un dealer qui l’a « garde bien habillée », elle prend de la drogue et s’apprête à tuer quelqu’un avec son flingue soit je ne sais pas lire.

Couplet suivant

« D’ailleurs, qu’est-ce qu’il dit ?

Il pourra t’le dire ça que je ne manque aucun repas

J’arrive et le baise dans ma caisse

Rien avoir avec ses autres meufs, et il m’dit d’me calmer

Et il m’dit que c’est du sérieux, et qu’il adore mon

sex-appeal

Il n’aime pas les filles fines, il veut quelque chose sur

quoi s’agripper

Donc j’débarque avec ma Jaguar et lui en met plein la vue »

Nicky a un bon appétit (mazeltov!) et tiens à garder des formes attrayantes pour son dealer de chéri (ben oui, il l’entretient quand même) et lui fait goûter aux plaisirs de la chair dans son auto (c’est du sérieux entre eux)

Refrain (allez! tous en cœur!)

« Mon anaconda n’en veut pas..

Mon anaconda n’en veut pas..

Mon anaconda n’en veut pas à moins que ça soit bien gros

Oh mon Dieu, regarde son cul

Oh mon Dieu, regarde son cul

Oh mon Dieu, regarde son cul

Regarde son cul (Regarde son cul) »

Je le savais! Ce n’est pas mon esprit qui est mal placé mais la première phrase de la chanson qui était incomplète. Ce refrain, c’est le chéri-dealeur de Nicky qui le déclame tel Roméo à sa Juliette ou plutôt à ses potes…

Bon suivant:

« Y’a un mec qui s’appelle Michael et qui kiffait s’payer des

motos

Une queue plus grosse qu’une tour, mais je ne parle pas de

la Tour Eiffel

Un vrai mec du pays, il me laisse jouer avec son fusil

Je fais ça tellement bien qu’il a besoin de moi pour

pouvoir bien dormir

Maintenant c’est « bang bang bang bang », je le laisse y

toucher car c’est un dealeur de coke

Il aime goûter ma salade, c’est comme si elle s’appelait

Romaine

Et dès qu’on finit je fais tout pour qu’il m’achète du

Balmain

Je suis sur un vrai bail »

Donc là, Nicky a décidé que Balmain c’était mieux qu’Alexander Mc Queen. Elle aime bien Michael parce qu’il a la « bite parisienne », un fusil à décharger chaque soir et de la cocaïne…

Pas la peine d’aller plus loin. Si on en croit Nicky Minaj, les femmes aiment les fringues de marque, les hommes qui les entretiennent et les gros sexes. Bref, tout pour donner une image respectable de la femme, surtout si on allie les paroles avec le clip…là, comment dire? Des femmes en micro shorts, avec des chaussures de strip teaseuses, qui secouent leur derrières en prenant des poses lascives…on pourrait tout à fait se croire dans un clip de Snoop Dog ou Dr Dre mais non. Que des hommes ne respectent pas les femmes c’est déjà inacceptable, mais que faire lorsque certaines femmes se permettent de leur donner raison en se dénigrant elles-mêmes (et en mettant toutes les autres dans le même sac)?

Je n’entrerai pas dans le débat Femen parce que ça serait bien trop long, mais si on pouvait arrêter de faire croire aux jeunes filles, que les femmes ne peuvent se faire entendre qu’en se mettant à poil, il y aurait une petite évolution. Tant que j’y suis à parler de nudité, parlons pornographie.

Les femmes dans les films pornographiques

Dans un porno, une femme c’est un objet et la tendance 2015 est au sexe trash et forcé. J’ai vu un documentaire sur Netflix « Hot Girl Wanted » qui traite de cette tendance de la « girl next door » qu’on traite comme une esclave. Je me suis posé la question sur le pourquoi de cet attrait pour l’image d’une femme faible et j’ai longtemps cherché la réponse, qui se trouvait dans un livre « King Kong Théorie » de Virginie Despentes. Je ne vais pas citer le livre (que je vous encourage à lire) mais elle interprète cette excitation des hommes pour une femme sans défense et contrainte de se « faire troncher » comme une preuve de faiblesse de la part de ces hommes. Une femme qui assume sa sexualité, ça effraie et pour certains ça s’apparente à de la virilité. Donc, pour ces hommes une femme qui aime faire l’amour et prendre du plaisir c’est presque un homme. Sûr que si on est hétéro c’est pas très excitant tout ça, alors si en plus la femme en question travaille, a un caractère trempé et une voiture plus grosse que la sienne c’est la débandade (au sens propre).

Une femme comme Nicky Minaj qui crie au monde « je suis une salope qui twerke » c’est cool mais une femme qui assume le fait d’aimer le sexe, c’est effrayant et certains appelle même ça une salope…

L’image de la femme dans la publicité

Sans entrer dans l’extrême de la pornographie, on peut trouver des exemples variés de sexisme dans la publicité. Alors oui dans les années 50, ça passait encore de vendre la cuisinière à Madame et la voiture à Monsieur mais en 2015 ça a vraiment changé?

Outre le fait que les marques se sentent obligées de tout personnaliser rasoirs, bouchons d’oreilles, stylos, allumes feu roses pour mesdames et bleus pour messieurs, il y a le message véhiculé par leurs publicités qui sont parfois à la limite de la misogynie. Regardons attentivement l’image ci-dessous: un allume feu bleu pour Monsieur qui, si on en croit l’image sur le produit, va allumer un barbecue et un feu de cheminée tandis que Madame, avec son allume feu rose (et un peu tordu pour faire comprendre à la nunuche que c’est flexible) va s’en tenir aux bougies parfumées. Un euro de plus pour la femme (je cherche encore l’explication) et ça, c’est censé être acceptable.

11889537_865507466831532_309782131874243345_n

_

Une dernière image qui m’a bien énervée:

tumblr_noanyu1S7U1s2z1t8o1_1280

_

Sur huit cadeaux potentiels de fête des mères quatre sont de l’électroménager (tout le monde sait qu’on aime passer l’aspirateur, faire à manger, le café…), deux assez étranges: le panier (à linge sale?), le tapis (pour aller avec l’aspirateur?), un vraiment horrible (ce chien à 50 balles que je ne mettrais même pas dans mes toilettes) et enfin le cadeau qui pourrait être offert à maman sans qu’elle te le fasse payer pendant le restant de tes jours l’enceinte bluetooth.

Pour conclure, nous sommes en 2015 et l’image de la femme s’est considérablement détériorée en partie à cause des médias, des publicitaires, de la pornographie…mais surtout à cause de certaines femmes, qui se complaise dans cette soumission perpétuelle et condamnent celles qui veulent taper du poing sur la table à être des femmes indésirables et incomprises.

En espérant avoir un peu éclairci les choses sans tomber dans la haine de l’homme, ce qui serait particulièrement absurde dans un article qui dénonce la misogynie et le sexisme de notre société…

Bien à vous.

Madame Chounette

Livre King Kong Théorie

http://livre.fnac.com/a1981497/Virginie-Despentes-King-Kong-theorie

Documentaire Hot Girl Wanted sur netflix (pour ceux qui sont abonnés)

www.netflix.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *